Quelles solutions pour un mur humide ?

Si vous comptez entreprendre des travaux de rénovation suite à un dégât des eaux, vous devez d’abord remédier aux problèmes d’humidité. En effet, il est important de traiter un mur humide, les moisissures, une remontée capillaire et un salpêtre avant de réaliser des travaux d’isolation. Si vous ne le faites pas, les signes d’humidité finissent par réapparaître. Voici quelques conseils pratiques pour combattre l’humidité dans logement.

Rechercher la cause et traiter l’origine du problème

Avant tous travaux de rénovation, l’étape de la correction des symptômes de l’humidité est capitale. D’où la nécessité de les connaitre. En effet, les causes de l’humidité sont diverses :

– Une fuite d’eau dans une canalisation : elle est souvent à l’origine des sinistres. Il faut nécessairement la réparer pour non seulement limiter les problèmes d’humidité, mais également éviter les factures d’eau élevées.
– Un problème de ventilation : un système de ventilation défectueux peut empêcher une bonne aération de votre appartement. Pour y remédier, il vous faudra le nettoyer, le réparer ou le remplacer. Pensez également à vérifier si les bouches de ventilation ne sont pas bouchées.
– Une infiltration d’eau : elle provient généralement de l’extérieur. Par exemple, une fenêtre laissée ouverte en période de pluie ou un problème de toiture. Dans ce cas, il convient d’utiliser un traitement d’étanchéité adapté aux gros œuvres.
– Un pont thermique : il s’agit d’un point de rupture de l’enveloppe qui joue le plus grand rôle dans l’isolation d’une pièce. Un pont thermique peut provoquer des traces de condensation sur les murs d’une maison. Il est recommandé d’y remédier en appliquant des rupteurs de pont thermique sur vos murs.

Demandez-nous des conseils sur votre problème !

Comment traiter les problèmes d’humidité et de mur humide ?

Pour résoudre définitivement les problèmes de mur humide et d’humidité, il faut tenir compte de leur gravité. Les bricoleurs avertis peuvent réaliser des travaux de correction des problèmes d’humidité sans grosses dépenses. Mais, si vous ne disposez pas des outils ni des connaissances nécessaires pour ce type d’opération, n’hésitez pas à contacter un professionnel.

Par exemple, si les moisissures apparaissent uniquement sur le parement d’une plaque de plâtre, vous pouvez commencer par traiter la surface du plâtre avec un ponçage superficiel ou un fongicide bactéricide (eau de javel). Ensuite, laissez sécher la plaque pendant au moins trois semaines. Après séchage, elle retrouvera sa résistance habituelle. Pour avoir un rendu plus esthétique, vous pouvez appliquer un papier peint, une peinture ou un carrelage mural. Ainsi, vous redonnerez de l’éclat à votre surface, tout en dépensant moins.

Dans le cas où c’est le cœur de la plaque de plâtre qui est atteint par les moisissures, vous n’avez pas d’autres choix que de remplacer la partie endommagée. Commencez par découper le morceau de plaque que vous comptez remplacer, puis dépoussiérez ses contours. S’il s’agit d’un ouvrage sur ossature ou d’une cloison, définissez la taille nécessaire des deux profilés coupés puis glissez et vissez-les. Ensuite, découpez une plaque neuve de même épaisseur, dont les cotes de l’ouverture ont 1 cm de moins. Installez la plaque de plâtre sur le support puis vissez-la sur les profilés. Bouchez correctement le joint au mortier adhésif et renforcez le tout avec un enduit ou une bande. Enfin, faites sécher l’ensemble avant d’appliquer les finitions. Par exemple, un carrelage mural, un papier peint ou une peinture.

Si les moisissures atteignent l’ouvrage en profondeur, cela veut dire que la laine minérale est totalement touchée. Dans ce cas, les dommages sont importants : plafond festonné, doublage décollé ou carton décollé. Pour y remédier, il ne faudrait pas réfléchir à deux fois avant de remplacer l’entièreté de l’ouvrage.

Si vous passez par un professionnel, il vous proposera, après un diagnostic, une injection de résine dans le mur humide, si la cause est une infiltration d’eau ou une remontée capillaire. Mais si la cause est un problème de ventilation, il peut vous proposer l’installation d’un système de ventilation plus sophistiqué. Ce qui contribuera également à lutter contre les moisissures et la condensation.