Recherche de Fuite d’eau sur toute la France

Dès que le service d’eau potable constate une augmentation anormale du volume d’eau consommé susceptible d’être causée par la fuite d’une canalisation, il en informe les abonnés sans délai. Un décret de septembre 2012 entrant en vigueur au 1er juillet 2013 précise l’étendue de cette obligation ainsi que la nature des justificatifs à produire de la part des abonnés pour limiter le montant des factures d’eau.

D’après le décret, seules les fuites après le compteur sont prises en compte, les fuites dues à des appareils ménagers, à des équipements sanitaires ou de chauffage en étant exclues. Par ailleurs, ce texte fixe le principe selon lequel le volume d’eau imputable à la fuite n’entre pas dans le calcul de la redevance d’assainissement. Si l’abonné constate, avant la date du 1er juillet 2013, une consommation d’eau anormale imputable à une fuite de canalisation après compteur, il peut obtenir une baisse de sa facture. Pour cela, il est nécessaire de fournir au service d’eau potable, dans le mois suivant la réception de la facture, l’attestation d’une entreprise de plomberie qui mentionne la localisation de la fuite et la date de sa réparation.

L’augmentation du volume d’eau consommé est considérée comme anormale si ce volume excède le double du volume d’eau moyen consommé depuis le dernier relevé. C’est ce qu’indique notamment l’article 2 de la loi de simplification et d’amélioration de la qualité du droit du 17 mai 2011.

Infos pour déceler une fuite d’eau

Pour déceler une fuite d’eau non visible, le meilleur moyen est de surveiller votre consommation. 

1 – Le soir avant de vous coucher : 
• vérifiez qu’aucune installation utilisant de l’eau ne fonctionne ; 
• relevez l’index de votre compteur. 

2 – A votre réveil, relevez à nouveau l’index. 

Si le chiffre a varié, c’est que votre installation fuit. Dans ce cas, vérifiez votre installation intérieure, et notamment les “nids à fuites” : chasse d’eau, robinets et soupape de sécurité des ballons d’eau chaude.

Une fuite n’est pas toujours visible. Pourtant, même les plus discrètes peuvent vous coûter cher. 

Apprenez comment les détecter et y remédier ! 

Attention aux fuites d'eau ! Elles pourraient vous coûter cher ...

Soyez vigilants : la présence de fuites peut avoir des conséquences importantes sur votre facture d’eau.

  • Un goutte-à-goutte au robinet vous fait gaspiller jusqu’à 43 800 litres d’eau par an,soit 178,70 € TTC *.
  • Un mince filet d’eau au robinet vous fait gaspiller jusqu’à 130 000 litres d’eau par an,soit 530,40 € TTC *. 
  • Sur chasse d’eau elle vous fait gaspiller jusqu’à 25 litres par heure, 220 000 litres d’eau par an, soit 897,60 € TTC *.

* Calculé sur un prix moyen de 4,08 € TTC par m3 (tarif au 1er janvier 2013).